Qu’est-ce qui se passe avec Michael Jackson ?

Oui, il est mort. Mais, ça ne veut pas dire qu'il repose en paix.

Je suis né alors que Michael Jackson commençait son déclin. Je n’ai donc connu que deux périodes de la vie du « roi de la pop » : celle où tout le monde riait de lui parce qu’il avait une face terrifiante et qu’on avait ouï-dire qu’il serait un pédophile, et celle après son décès où les gens qui se moquaient encore de lui quelques jours auparavant étaient soudainement ses plus grands fans de tous les temps. 

Mais là, on semble entrer dans une nouvelle ère, une période où Michael Jackson est une légende célébrée, mais peut-être (fort probablement) aussi un pédophile. Qu’est-ce qui se passe avec Michael Jackson, donc? 

Un nouveau documentaire

Ça doit être à cause de l’Internet et de la télé sur demande, mais on dirait que J.E. a été remplacé par les documentaires en streaming dans le domaine des choses dont je ne veux jamais être impliqué. J’ai rien à me reprocher dans la vie, je suis en fait une personne assez plate, mais si j’apprenais qu’on fait un documentaire sur moi, je chierais dans mes shorts. 

Bref, un nouveau documentaire, Leaving Neverland, vient d’être lancé sur HBO. Durant quatre heures, Wade Robson et James Safechuck racontent comment ils ont été agressés sexuellement à plusieurs reprises par la méga-star. 

Robson a rencontré Jackson alors qu’il avait gagné un concours de moonwalk en Australie, tandis que Safechuck a tissé des liens avec le chanteur lors d’un tournage d’une pub de Pepsi. Les deux familles des enfants se sont liées d’amitié avec la star (moi, la personne la plus connue que ma famille connaissait, c’était le mari de ma cousine qui avait été dans la même classe au primaire qu’Élyse Marquis).

Les deux hommes racontent par la suite, en détail, comment Jackson a abusé d’eux pendant les années qui ont suivi. On vous épargne les détails, mais vous comprendrez que d’un coup, le Neverland de Michael Jackson a l’air pas mal moins le fun.

Des poursuites

Évidemment, la succession de Michael Jackson n’est pas trop heureuse de la situation. Il y a bien sûr les enfants du chanteur qui veulent défendre le nom de leur père, mais il faut comprendre que le nom de Michael Jackson rapporte encore aujourd’hui plus d’argent que tous les chanteurs de La Voix et de Star Académie réunis. 

La succession de la vedette poursuit donc HBO, qui diffuse le documentaire, pour la somme de 100 millions US. On allègue entre autres que le témoignage des deux présumées victimes serait douteux. D’ailleurs Robson a pris la défense du chanteur en 2005 lors d’un précédent procès, soutenant qu’il n’avait jamais été victime d’attouchements

Pour sa part, Robson se défend en disant qu’il ne réalisait pas ce dont il avait été victime et qu’il souffrait du syndrome de stress post-traumatique, le fameux PTSD. En 2013, Robson poursuit le chanteur pour agression sexuelle et en 2014, Safechuck lui emboite le pas.

Bref, l’histoire risque d’aller devant les tribunaux une nouvelle fois, mais sans que le chanteur règle le conflit hors-cour, cette fois-ci. 

Les radios du Québec divisées

Reste une question majeure : si on a des raisons de croire qu’un chanteur est un pédophile qui a agressé des enfants, est-ce qu’on peut continuer à écouter sa musique? 

C’est la question que se posent actuellement les radios d’ici et elles n’arrivent pas toutes à la même conclusion.

CKOI et Rythme FM, deux stations Cogeco, ainsi que la station anglo The Beat ont décidé d’arrêter de diffuser la musique de Michael Jackson.

Les stations de Bell, Rouge et Énergie, évaluent encore la situation pour le moment, tandis qu’ICI Musique (le nom funky de Radio-Canada) laisse le choix aux émissions de diffuser, ou non, la musique du chanteur pop. 

De mon côté, après les documentaires dévastateurs sur R. Kelly et Michael Jackson, je fais juste me croiser les doigts fort fort fort pour pas que Netflix annonce un documentaire sur Bob Dylan.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Pourquoi apprend-on encore la flûte à bec ?

Lettre ouverte d'une enseignante de musique au primaire.

Dans le même esprit