Qui va gagner la catégorie vidéoclip de l’année à l’ADISQ ? Voici nos prédictions

Une étude exhaustive des clips en compétition.

Le premier gala de l’ADISQ aura lieu ce soir, au MTELUS. Lors de ce gala diffusé sur les ondes de Télé-Québec, on récompensera les artisans du métier. Ceux qui travaillent dans l’ombre sur la promotion de nos artistes.

Ça comprend la catégorie « meilleur vidéoclip » parce qu’il y a toujours un nombre étonnant de personnes qui travaillent sur ces ambitieux petits OVNIs audiovisuels et ces gens-là méritent d’être récompensés aussi. Étant donné que je suis le Sherlock Holmes du LOL vidéo chez URBANIA Musique, on m’a demandé de prédire qui allait gagner.

Fait que je vous ai concocté une étude exhaustive et séparé les clips en trois catégories :

Catégorie 1 : Zéro chance de gagner

Seba & Horg — Magasin à 1 $

C’est bien beau la nostalgie hipster et le vedettariat québécois, mais saviez-vous qu’il y a des gens qui font leur fucking épicerie chez Dollarama, guys?

By the way, quel genre de magasin à 1 $ vend des batteries? Ça vaut genre 12 $ pour un paquet de 4 AA. J’oserais clairement pas en acheter à ce prix-là. J’aurais peur qu’elles coulent du ti-jus atomique et qu’elles m’empoisonnent le sang.

Kudos quand même pour avoir retrouvé Éric Chicoine, les gars. Votre clip aurait mieux marché si vous aviez juste employé d’anciens acteurs de Watatatow. Ce qu’on voulait vraiment voir, c’est Stéphanie Couillard déambuler dans les allées en portant son hijab, avec son mari musulman Ahmed.

Ouin… non. Oubliez ça. Pas de Félix pour vous autres.

Ariane Moffatt — Pour Toi

J’ai pas grand-chose à dire sur ce clip. C’est beau. Ce sont des scènes de la vie quotidienne de femmes innues, sur l’air d’une chanson sur les femmes en général. C’est le fun et y a rien de mal à ça, mais tsé… Elisapie Isaac fait des clips sur les Premières Nations dans lesquels y a un propos beaucoup plus fort depuis un bail déjà.

Il me semble que le but d’encourager la diversité, c’est d’en encourager les voix, non? Pas juste de montrer des clips de leurs traditions sans donner de contexte. Peut-être que je me trompe.

2 : Intéressants, mais pas à la hauteur

Koriass — 5 à 7

Un clip simple, drôle et coloré. Une chanson mystérieuse où Koriass semble se parler à lui-même. C’est monté un peu trop rapidement pour comprendre ce qui se passe, mais j’ai quand même une question :

Sachant qu’il joue au football dans un segment du clip et qu’il sort du turf comme un nouveau-né à la fin… qu’est-ce qui s’est passé au juste, homie? On veut connaître les détails. Ça avait l’air d’une méchante soirée.

AH PIS CE CLIP EST DISQUALIFIÉ POUR CAUSE DE SHORTS LAIDS.

 

Les Louanges — La nuit est une panthère

Magnifique clip. TRÈS sexy. Un peu linéaire cependant pour être considéré en haut de tableau. C’est Les Louanges pis une fille qui dansent ensemble dans un décor sombre. C’est un peu trop sombre, justement. On voit pas full. Mais c’est sexy.

TRÈS TRÈS sexy.

Genre, CHAUD BOUILLANT.

 

 

Catégorie 3 : Les prétendants au titre

Les Sœurs Boulay — Nous après nous

Premièrement, shout out aux filles. GROSSE TOUNE. Ma favorite dans leur œuvre entière. Il s’agit d’un clip fascinant pour plusieurs raisons :

Tout d’abord, c’est fucking beau. 

Non seulement les Sœurs Boulay tirent du gun, mais elles portent leurs armes en position sécuritaire pendant tout le clip. Elles ne sont pas des poseuses.

Elles nourrissent aussi des bambis sur le bord d’la route.

Ah oui, pis Stéphanie en tire un à la fin. J’respecte vraiment ça. Elles jouent pas la carte du « on est des vraies filles de bois, mais on aime trop les animaux pour chasser. » Pendant tout le clip, je ne croyais pas qu’elles allaient passer à l’acte, mais respect. C’est pas tous les artistes qui auraient eu la force intérieure de finir un clip rempli de bambis avec un meurtre pis un souper au chevreuil.

J’niaise-là, mais ça m’a vraiment touché.

 

Alaclair Ensemble — La famille

Autant je dis toujours « ah, Alaclair c’est des rappeurs hipsters, y m’énarvent », autant ils finissent toujours par me gagner. Ce clip est complètement éclaté. Y a tellement d’éléments que je ne peux expliquer dedans, genre :

Comme quand Claude Bégin et Vlooper passent proche de piler sur une mine.

Vlooper à gauche qui a l’air de danser avec une commotion cérébrale.

Pendant cette scène, Maybe Watson a l’air tellement gelé qu’il ne bouge pas d’un cil. On dirait qu’ils l’ont photoshoppé dans le cadre ou qu’il existe pas vraiment. Ou qu’il se demande s’il existe.

NOOOON! Y ONT TUÉ LE BEAU CLAUDE!

Bien sûr, ça finit avec une twist à la M. Night Shyamalan. Bravo, les gars. Vous êtes des visionnaires. 

Peu importe qui va gagner, si c’est pas Alaclair ou les Sœurs Boulay, ça va être arrangé avec le gars des vues. 

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up