Quoi mettre dans vos écouteurs : 070 Shake, Izzy-S et documentaire sur Quincy Jones

Les recommandations musicales de la semaine par l'équipe URBANIA Musique.

Le Superbowl est derrière nous et pendant qu’on lance une prière à l’univers pour tous ces poulets sacrifiés durant la soirée, chez URBANIA Musique on regarde devant en se demandant : mais qu’est-ce qu’on va bien écouter cette semaine? Ben ça tombe bien parce qu’on a sondé nos collègues pour savoir ce qu’ils nous recommandent et voici ce qu’ils avaient à nous proposer.

Parce que des suggestions musicales, c’est comme des bagues de champions : on en a jamais assez.

070 Shake – Modus Vivendi

Quand cet album est sorti j’étais définitivement trop de bonne humeur pour l’apprécier à sa juste valeur. Deux semaines et une journée de bougonnerie plus tard j’ai réalisé que c’était un (presque) chef d’oeuvre. Un beau cocktail de lourdeur, de douceur, d’influence grunge & synthpop.

Mélissa Desjardins, designer graphique qui a les blues.

Vapora – Hologram Plaza 2.1

En fin de semaine, je suis tombé dans un YouTube-hole sur l’histoire du vaporwave et j’y ai découvert le sous-genre mallsoft, une musique ambiante qui donne l’impression qu’on se promène tout seul dans un centre d’achat qui n’existe pas vraiment… C’est très inconfortable et déstabilisant à la fois. Ouin, je sais. J’aime ça la musique bizarre.

Benoit Lelièvre, gestionnaire de communauté aux goûts obscurs et pointus.

Jackie Wilson – (Your Love Keep Lifting Me) Higher and Higher

Je hais février, mais quand j’écoute cette toune, je n’y pense pas beaucoup, donc c’est une bonne chose.

Audrey PM, chargée de contenu qui sera déçue d’apprendre que février a un jour de plus cette année.

Quincy (NETFLIX)

On connait tous le nom de Quincy Jones pour une raison ou une autre, mais je crois que la majorité des gens ignorent à quel point cet homme est derrière les meilleurs artistes des dernières décennies. Je savais moi-même qu’il était reconnu comme un des producteurs les plus légendaires de l’histoire de la musique, notamment pour son travail avec Michael Jackson ainsi qu’avec les plus grandes stars de l’histoire du jazz comme Ray Charles.

Mais en regardant son documentaire Quincy (réalisé d’ailleurs par sa propre fille Rashida Jones. Oui, la fille dans The Office), j’ai réalisé à quel point j’avais sous-estimé l’impact que cet homme avait eu sur la musique moderne, autant du soul jusqu’au rap. Comme quoi quand on pense connaître un artiste, on en a toujours plus à découvrir, surtout dans son cas. Le dude a aidé à faire découvrir Oprah, il a produit We Are the World, a organisé des symposiums sur le hip-hop avant que tout le monde s’y intéresse, a travaillé avec Frank Sinatra. Bref, c’est un esti de monument qui mérite vraiment qu’on s’y attarde pendant deux heures bien condensées.

Izzy-S feat. Shreez & Tizzo – 24/7

Izzy-S se faisait manquer dans le rap game durant l’année dernière. Sortant quelques singles au compte-goutte, il laissait son public sur sa faim depuis son dernier album Empire lancé en novembre dernier. Mais tout porte à croire que 2020 sera l’année du retour en force d’Izzy-S lui qui vient de dévoiler deux chansons à moins d’un mois d’intervalle. Sa dernière, 24/7, sur laquelle il partage le micro avec Shreez et Tizzo, rentre encore une fois au poste.

Ce que j’aime chez Izzy-S c’est qu’on sent une grande maturité malgré son jeune âge dans ses textes. Ça amène son message au delà de la glorification du crime et c’est un discours rafraîchissant qui fait du bien à la scène montréalaise.

-Hugo Bastien, chargé de contenu qui ne dort pas 24/7.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Le train Bleu Jeans Bleu n’est pas près de s’arrêter

Après avoir passé l’été à dominer les ondes du Québec avec « Coton Ouaté », le quatuor montréalais Bleu […]

Dans le même esprit