Quoi mettre dans vos écouteurs : Danny Brown, Kwamie Liv et Free Nationals

L'équipe d'URBANIA Musique vous fait ses suggestions musicales.

La campagne électorale bat son plein et pendant que le Canada se divise, nous chez URBANIA Musique, on s’unit pour se partager le meilleur de la musique. Pis comme on a le cœur sous la main, on vous la partage à vous aussi pour vous aider à passer au travers de la semaine.

Parce que des suggestions musicales, c’est comme des politiciens honnêtes : on en a jamais assez.

Hak Baker — Grief eyes

Hak Baker <3… That’s it. 

-Raphaëlle Huysmans, vice-présidente brève et concise.

Dead Obies—Doo Wop

Je sais que je suis toujours en retard dans toutes les nouveautés, mais Doo Wop de Dead Obies donne une bonne vibe que tu fasses le ménage ou une ride de char de 12 heures.

-Guillaume Corbeil-Archambault, directeur de comptes qui vient tout juste de découvrir l’électricité.

Kwamie Liv — Look at What I’ve Done

Je recommande Kwamie Liv, parce que j’aime écouter sa voix suave dans mon casque quand ça gueule de tous les côtés au 3e étage du bureau…

Sinon c’est moi ou à 2:50, l’instru est plutôt drôle, non?

-Germain Barre, designer graphique qui subit « l’aire ouverte »

Caleborate – Long time (ft. Innanet James & Jayaire Woods)

J’ai toujours été un grand fan des projets avec de gros lineups et Caleborate vient d’en sortir un. Un single avec Jayaire Woods et Innanet James, ça sonne plutôt bien.

Free Nationals — On sight

Sinon mention spéciale à ce bijou de Free Nationals réalisé en compagnie de Kadhja Bonet, MIKNNA et JID (qui chante incroyablement bien) 

Alexandre Perras, chargé de contenu qui vient de se découvrir une fascination pour les Anticipateurs

Danny Brown – uknowhatimsayin¿

Le grand, l’étrange, mon pref, Danny Brown a finalement lancé son dernier album et disons que je ne suis pas déçu. Un projet court, concis, mais ô combien efficace. On a droit à un Danny Brown plus en forme et heureux que jamais, qui rappe sur des beats super déstabilisants comme lui seul sait le faire. Je salue le mood de l’album, qui est sur la fine ligne entre la célébration et la descente aux abysses.

C’est d’ailleurs son premier projet dont la dernière chanson ne parle pas qu’il va bientôt mourir. Pis juste pour ça, je suis content. Je le connais pas, il me connait pas non plus, mais je souhaite quand même à tous les humains d’aller mieux.

Hugo Bastien, chargé de contenu qui a trouvé la trame sonore de son automne.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up