Quoi mettre dans vos écouteurs : Godsmack, Les Cowboys Fringants et Vald

L'équipe d'URBANIA Musique vous fait ses suggestions musicales.

Ça y est, la Terre est sauvée depuis vendredi. On peut donc se concentrer sur ce qui compte VRAIMENT : la musique! Pis ça tombe bien parce qu’on a quelques petites suggestions pour vous, histoire d’accompagner votre semaine.

Parce que des suggestions musicales, c’est comme des marches pour la planète : on en a jamais assez.

La manifestation – Les Cowboys Fringants

Très à propos ces jours-ci.

Arianne Laurier Montpetit, conseillère en créativité média qui voudrait manifester tous les jours.

Vald – Journal Perso 2

Fin 2014, Vald déclarait au média rap Booska-P qu’il se donnait «3 ou 4 ans pour tout b*iser», il est en train de réussir son pari. Ici, le morceau est sombre et froid (avec les notes de piano du virtuose Sofiane Pamart), les paroles le sont encore plus. Dans un unique couplet, il fait le point sur sa vie et sur le succès qu’il l’entoure. Dans le clip, il pète littéralement les plombs. Curieux d’entendre les autres pistes de son 3e album qui sort très bientôt.

  • – Romain Gabriel, Directeur vente et développement frappé par l’automne.

Alkpote et le Roi Heenok à Check Food

Je pense que cette vidéo est la plus belle démonstration de performance art dans l’histoire du rap. Même Roi Heenok arrive pas à suivre Alkpote dans son délire, c’est magnifique.

Simon Tousginant, collaborateur dont le médaillon touche à son pénis.

Wind Rose – Diggy Diggy Hole

Voici ce que ça donne quand un groupe de power metal italien décide de s’habiller quelque part entre le Seigneur des anneaux et World of Warcraft, pour chanter une toune à propos du plaisir que les nains peuvent ressentir à creuser un trou! Le plus incroyable, c’est que cette chanson ridicule est en fait un cover d’une toune qui vient du populaire podcast Yogscast. Quand le ridicule est pris au sérieux. J’adore.

Sebastien Jean, collaborateur qui sait qu’on ne marche pas si facilement en Mordor.

Ken Burns – Le documentaire Country Music

J’ai commencé à écouter la série documentaire Country Music de Ken Burns et je capote. C’est tellement intéressant. Et j’aime aussi qu’ils n’aient pas eu peur d’aborder les dynamiques raciales de l’époque, avec sobriété et sans excuse ni justification. J’en suis au début de la série, mais déjà, j’ai pu me souvenir à quel point Wildwood Flowers, de la famille Carter, est une jolie chanson.

Audrey PM, chargée de contenu qui a hâte d’enfiler ses bottes de cowboy.

Godsmack – Bulletproof

Je sais que c’est le truc le plus homme-blanc-dans-la-trentaine-avec-des-problèmes-d’estime-de-soi, mais je ne me tanne pas du dernier Godsmack depuis que je les ai vu en show, cet été. Bulletproof, c’est une de les chansons les plus pop qu’ils ont jamais joué, mais je la chante à chaque fois avec la même intensité qu’une petite fille de 14 ans chantait I Want It That Way en 1996.

-Benoit Lelièvre, gestionnaire de communauté qui assume ses privilèges.

Jérémie & The Delicious Hounds – Back On My Roll

Je reviens tout juste d’un séjour à Winnipeg où le coeur des francophones bat présentement très fort pour ce band local, qui s’est aussi illustré l’an dernier au prestigieux Festival international de la chanson de Granby.

Hugo Meunier,  chasseur d’histoires et reporter qui découvre de petites perles.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up