Philippe Richelet

Quoi mettre dans vos écouteurs : GoldLink, Robert Nelson dans ton iPhone et Pierre Kwenders à Colors

L'équipe d'URBANIA Musique vous fait ses suggestions musicales.

Du soleil, du soleil pis du soleil : finalement, l’été est bel et bien commencé avec 1 mois et demi de retard. La chaleur aura le temps de nous rattraper juste à temps pour les déménagements (yeah!).

Pis qui dit « déménagement » dit « devoir écouter de la musique en paquetant nos boîtes ». Pis ça tombe bien parce que notre équipe s’est chargée de vous dénicher quelques petits bijoux.

Parce que des suggestions musicales, c’est comme du ducktape et du papier journal : on en jamais assez.

Kinkajous — Hidden Lines

J’ai juste envie de plugger mes amis Kinkajous qui viennent de sortir leur premier album de futur-jazz. Ça fait 5 ans qu’ils travaillent comme des fous et ils méritent d’être écoutés. Si l’idée d’un gros voyage cosmique-électronique-scifi-orchestral-jazzy vous fait tripper, c’est sûr que vous allez y trouver votre compte.

-LuFo, monteuse qui rend hommage aux vrais amis.

Clay and Friends — Going Up the Coast

C’est vraiment pas jeune, mais je viens de découvrir et je trouve ça vraiment bon.

Guillaume Corbeil-Archambault, directeur de compte qui embarque finalement dans le wagon Clay and Friends.

GoldLink — Diaspora

Diaspora, l’album de GoldLink est vraiment fresh. On est dans les eaux du trap, du dancehall et du concept de « musique du monde » at large, avec des collaborateurs de partout et des samples qui célèbrent une globalité très 2019. 

Guillaume Mansour, collaborateur en mode international.

A.A. Bondy — I Can See the Pines are Dancing

Je sais pas si c’est le réchauffement climatique, mais j’ovule en tabarnac ces temps-ci donc je suis extra romantico-horny, pis quand il fait chaud comme il annonce cette semaine, ça me donne envie de danser des slows suaves et suants, pompette dans la cuisine à 4h du matin.

Audrey PM, chargée de contenu qui a eu la chance de parler à Angèle!

100 gecs — money machine

Ma nouvelle obsession, c’est le groupe 100 gecs. Je suis pas capable de dire si c’est bon ou pas, mais j’arrête pas de faire jouer leur toune Money Machine en boucle. Il y a deux tonnes d’auto-tune, des paroles cringe, de la grosse distorsion, une canette de Monster, une touche de troll et un refrain qui joue dans ma tête chaque seconde, de chaque minute, de chaque journée, depuis mardi. C’est violent et c’est niaiseux, mais c’est aussi du génie. Honnêtement, il va falloir garder un œil sur ce duo-là.

-Estelle Grignon, collaboratrice confuse.

Pierre Kwenders — Amours d’été

J’ai eu droit à cette chanson en live au Portugal en petit comité pendant mes vacances, c’était ouf !

Romain Gabriel, directeur au développement qui fait des découvertes même outre-mer.

Robert Nelson — L’ours qui a vu l’homme

S/O à Fabrice-Édouard Laroche-Francoeur (l’homme avec le nom aussi long qu’un roman de Victor Hugo) pour sa réalisation du nouveau clip de Robert Nelson. Filmée en direct du Mont Saint-Michel, la vidéo n’est captée par nul autre qu’un iPhone. Comme quoi on peut faire du bon stock même avec du matériel lo-fi, #décroissance.

5sang14 au MTelus

Finalement, pas vraiment une suggestion, mais plutôt un shoutout : bravo au collectif 5sang14 pour avoir sold out le MTelus samedi dernier durant leur passage aux Francos. C’était un spectacle historique pour le street rap montréalais, et les gars ont su répondre aux attentes. 

Un bravo particulier à la foule qui connaissait toutes les chansons, incluant les hits locaux qu’a fait jouer le DJ en première partie.

Montréal est fan. Maintenant, espérons que le reste de la province finisse par le réaliser.

Hugo Bastien, chargé de contenu fier de sa ville.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Les Francouvertes 2019 en six coups de cœur

Peu importe le palmarès final des Francouvertes édition 2019, URBANIA présente le meilleur de la première ronde du concours-vitrine.

Dans le même esprit