Quoi mettre dans vos écouteurs : Robert Nelson, Anderson .Paak et Roméo Elvis

L'équipe d'URBANIA Musique vous fait ses suggestions musicales.

Une des choses les plus cool du printemps, ce sont les sorties musicales qui n’arrêtent pas de s’enfiler! La saison des festivals se prépare en force et les artistes nous dévoilent tranquillement la musique qu’ils nous offriront en live sur les scènes du Québec (et du monde).

Cette semaine n’a pas fait exception, et histoire de savoir quels projets explorer en premier, notre équipe vous a préparé un petit survol des nouveautés.

Parce que des suggestions musicales, c’est comme des jours sans pluie : on en a jamais assez.

Lowly — Hifalutin

Un agréable mix de trip-hop et d’indie rock qui joue dans les platebandes de Radiohead, mais avec un caractère loin du simple pastiche.

Mathieu Aubre, collaborateur aux oreilles curieuses.

Anderson .Paak — Ventura

Je vais faire mon millennial et partager un truc que j’ai pas encore écouté. Parce que c’est Anderson .Paak. Parce que le premier single qui est sorti est fly. Parce que ça ouvre sur un feat. de André 3000.

Xavier Havitov, réalisateur aux cheveux designés par Michel-Ange.

Maverick Sabre — When I Woke Up

Je suis un chouïa en retard, mais l’album When I Woke Up de l’artiste soul Maverick Sabre, ça apporte beaucoup de réconfort au printemps tardif. Sa collaboration avec Jorja Smith sur Slow Down est particulièrement exceptionnelle, tout comme le morceau qui introduit l’album, Preach.

Raphaëlle Huysmans, vice-présidente qui vient clairement de tous nous apprendre un nouveau mot (« chouïa », really?)

Jok’air et Zola

Le rap français sort projet sur projet en ce moment, quasiment tous de haute qualité. Car derrière les gros headliners comme PNL, Ninho ou Roméo Elvis, il y a du talent à revendre également. Sortis tous récemment, les albums respectifs de Jok’Air (Jok’Travolta) et Zola (Cicatrices) sont aussi des références en la matière.

Zola – Club

Jok’Air – Radio Sexe

-Romain Gabriel, directeur au développement enthousiaste même le lundi matin.

Roméo Elvis — Chocolat

Je recommande le nouvel album de Roméo Elvis qui m’a offert une très bonne première écoute. Il parle beaucoup des sujets qui lui trottent dans la tête en ce moment : la célébrité qui l’a changé, sa jalousie, le rap devenu mainstream et obviously, la dépendance à la drogue. L’album est très éclectique, mais reste facile à écouter. On se promène entre des ses chansons très hip hop, et d’autres avec des sonorités rock-pop (Malade) et d’autre difficile à décrire (3 étoiles). Mes préférées : Dis-moi et T’es bonne.

Mention spéciale aux featurings assez impressionnants, dont une chansons avec le chanteur de Gorillaz, Damon Albarn.

Lucie Nguyen, stratège média qui donne du love au vieux continent.

Toots and the Maytals —Take Me Home Country Roads

Un soir que j’étais bien fatiguée, on m’a fait écouter Country Roads de John Denver. Je ne comprends pas pourquoi, malgré mes 35 ans de connaissances musicales, j’avais jamais écouté cette toune. Je l’ai tellement aimé que je pleurais et riais en même temps (était-ce la fatigue ou mes hormones, nul ne le saura).

Pis là, mon ami Xavier m’a mentionné dans une conversation qu’une version reggae existait! Alors pour célébrer le printemps et le soleil et les gentils garçons qui me font découvrir de belles choses, voici Toots and the Maytals :

Audrey PM, chargée de contenu qui aime les vieilles affaires surprenantes.

Robert Nelson — Nul n’est roé en son royaume

On savait tous que Robert Nelson était un bon MC, et qu’il était capable d’aborder des sujets plus sérieux par moment. Eh bien son nouvel album solo est là pour nous prouver qu’il est capable de faire les deux en même temps. En 12 chansons, le rappeur tire sur tout le monde, surtout sur lui-même, avec des chansons beaucoup plus introspectives que ce à quoi je m’attendais.

Sans surprise, les beats de l’album sont vraiment incroyables et bouncent en criss. Shoutout à toute l’équipe de producteurs du projet. Shoutout également à notre collègue Alexandre Demers qui s’est entretenu avec le Roé en personne juste ici. Fascinante entrevue.

Hugo Bastien, chargé de contenu toujours à la recherche d’un appartement (genre 4 et demi sur la ligne verte : holla at me)

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Stella Donnelly : une âme punk portée par une voix d’ange

L'artiste australienne s'attaque aux injustices sociales sur son dernier album.

Dans le même esprit