Tidal sous enquête pour avoir possiblement falsifié des données

Jay-Z et son service de streaming sont dans l'eau chaude.

« I got 99 problems and now streaming is one » : c’est probablement ce qu’aurait rappé Jay-Z si son classique avait été enregistré cette semaine.

Eh oui, depuis l’acquisition du service de streaming Tidal par le rappeur en 2014 pour la somme de 56 millions de dollars, disons que les choses ne vont pas si bien pour la compagnie. Déjà que la plateforme tente tant bien que mal de rivaliser contre les Spotify et Apple Music de ce monde sans trop de succès, voilà qu’elle fait maintenant l’objet d’une enquête pour avoir possiblement falsifié des données.

La nouvelle a été initialement rapportée en mai dernier par un journaliste norvégien qui mentionnait que les données de streaming des albums Lemonade de Beyoncé et The Life of Pablo de Kanye West auraient été augmentées. Selon le journaliste, il est impossible que ces albums aient atteint d’aussi gros chiffres avec le nombre d’abonnés inscrits sur la plateforme. (BUUUURN)

S’il a raison, cela voudrait dire que Queen B et Yeezy auraient les deux été payés trop cher, en plus d’avoir enlevé des redevances aux restes des artistes présents sur la plateforme. Ces derniers se répartissent les revenus totaux du service de streaming en ratio avec leur nombre d’écoutes. 

Encore accusée de rien, la compagnie est tout de même analysée par Okokrim, l’agence s’occupant des crimes économiques en Norvège, afin de faire la lumière sur la situation.

Semblerait que, pendant ce temps, Kanye West rit dans sa barbe.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Entrevue : Souldia en route vers la délivrance

Kevin St-Laurent n’avait que 15 ans lorsqu’il s’est mis à esquisser ses premières rhymes sous son alter ego Souldia. Inspiré par le franc-parler et […]

Dans le même esprit