Transporter la passion et la musique sur les routes du Québec

Rencontre au 36e Festival en chanson de Petite-Vallée.

Se stationner, appuyer sur le frein et basculer le bras de vitesse en position d’arrêt. Un geste d’une banalité sans nom, routinier, exécuté machinalement dans une torpeur limite inquiétante.

Et si je vous disais qu’immobiliser son véhicule pouvait devenir, le temps d’un festival et au fil des rencontres, un pavé dans la marre de la créativité?

C’est le défi que s’est donné Jacob Pomerleau au volant de son Mixbus – un studio d’enregistrement mobile construit à l’intérieur d’un autobus scolaire, qui n’a gardé de sa vocation d’origine que les lignes jaunes sur la peinture extérieure. Pour le reste, c’est un amalgame d’ingéniosité, de nécessité technique et de ruban adhésif qui fige ce lieu dans le temps et l’espace créatif qu’il est devenu.

Les moyens du bord, ici, ne seront certainement pas un frein.

« Après neuf mois à faire des modifications », me disait-il au lendemain d’une soirée au Festival en chanson de Petite-Vallée, « je commence à recevoir des gens pour y enregistrer des chansons ».

Difficile à croire, à première vue, quand on est confronté au Mixbus dans le stationnement près du chapiteau. Sauf qu’on comprend vite à l’intérieur que l’espace est un luxe et que l’essentiel, en musique, est justement la volonté d’en faire de la musique.

Les moyens du bord, ici, ne seront certainement pas un frein.

La preuve : Jacob a rencontré Hubert Lenoir à sa première soirée au festival et le jeune chanteur s’est rapidement prêté au jeu avec ses musiciens. Même son de cloche chez Philippe Brach qui, avant son spectacle en soirée, a accepté l’invitation de venir pousser quelques notes à l’intérieur du studio sur roues. Ce sera le cas de plusieurs autres durant la fête de la chanson de la péninsule gaspésienne puisque le Mixbus de Jacob est difficile à manquer, comme une sentinelle à l’entrée du site.

Pour Pomerleau et ses amis qui font le voyage avec lui, le mandat est aussi approximatif que le revêtement extérieur de l’autobus. La musique est un prétexte à l’échange et le projet, encore embryonnaire, se façonnera d’une rencontre à l’autre.

« On aimerait faire des vidéos pour YouTube et peut-être en faire une série », ajoute-t-il en me montrant quelques éléments de son studio qui doit aussi, itinérance oblige, contenir des commodités comme un poêle, un coin pour dormir et du rangement.

C’est la beauté avec l’effervescence d’un projet à ses premiers battements de vie; l’investissement de temps et d’effort n’est pas comptabilisé et rien n’est un sacrifice.

C’est la beauté avec l’effervescence d’un projet à ses premiers battements de vie; l’investissement de temps et d’effort n’est pas comptabilisé et rien n’est un sacrifice. On parle plutôt, entre deux pleins d’essence, des possibilités et des ambitions notamment celle de s’imposer comme une alternative viable pour les artistes émergents et offrir, à moindre coût, un enregistrement de qualité.

Studio mobile, atelier de création, spectacle improvisé – le Mixbus est outillé pour la saison des festivals au Québec et si la passion contagieuse de Petite-Vallée est un avant-goût de la suite des choses, parions que Jacob pourra se payer une couche de peinture uniforme sur son Mixbus. Après tout, il y a au bout des quelques marches pour entrer à l’intérieur, quelque chose comme un meilleur souvenir que les ballades vers l’école avec un chauffeur plus ou moins prudent et des compagnons de classe pas forcément sympathiques.

Vous pouvez suivre le Mxibus sur les médias sociaux et, si l’envie vous prend, vous pouvez user les peaux de la batterie à l’intérieur pour un jam parascolaire sans l’amertume associée aux retenues de notre jeunesse.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Lettre ouverte de Robin Aubert à Safia Nolin

«Une poignée de belles phrases sans trop de raison. Juste parce que tu le mérites»

Dans le même esprit