Le Carnaval de Québec fait un virage…. métal ! ? !

Le Bonhomme est-il tombé sur la noix ?

Cette année, le Bonhomme est tombé sur la noix. Le festival familial par excellence au Québec depuis des décennies, celui-là même où la princesse de Monaco a déjà cru bon d’assister, aura finalement cédé aux tendances musicales de Québec. « Mes impôts, mes taxes, Metallica », comme le dit le dicton, sauf que là c’est sur Anonymus et Dance Laury Dance sur qui il faut se rabattre. Ça doit être encore la faute à Trudeau, qui vient tout juste de refuser la déclaration d’impôts unique de la CAQ…

En effet, cette année, le Carnaval est viré métal. Bon, pas totalement, mais on s’entend que c’est assez rare que j’associe punk, hardcore et plaisir en famille. La tire d’érable, c’est trop collant pour un moshpit, anyway. Vous me croyez pas? Voici quelques preuves de cette bien étrange machination.

Preuve 1

La chanson officielle de l’édition 2019 a été écrite par Dance Laury Dance, devenu pour l’occasion les AC/DC cheaps du Québec. Dans une annonce faite en anglais, le groupe recommande d’entonner cet hymne fédérateur « a little chaudaille » et nous surnomme les « mamanbaiseurs ». En écoutant le lyric vidéo (oui oui!) de la chanson de 5:09 (oui oui!), on peut constater que les gars connaissent leurs quartiers de la vieille capitale . On peut également entendre les paroles suivantes : « Tonnerre dans la tempête, Thunder, Les éclairs qui déchirent la neige » ou encore « Salut Bonhomme, Salut Bonhomme, Salut mon chum veux-tu un rhum, Envoye donc ».

Preuve 2

Le festival présente des shows à L’Anti pis ça promet de brasser. On trouve notamment sur la prog une soirée avec TOL et Meet the Mailman ainsi qu’une autre avec Nordheim et Anonymus. Les deux seront suivis d’une séance de karaoké. Je m’arrête là-dessus.

Preuve 3

Un show punk DE HAUTE-VOLTIGE avec 50 Shades of Punk Rock. La description du band parle d’elle-même, je n’y apporterai donc aucun changement. « Mariant la guitare et les harmonies vocales tout en surprenant vos tympans à coup de tambourin et de duos de gazous, Simon et Émilie sauront toucher votre cœur de rocker sans trop vous décoiffer. 50 Shades of Punk Rock revisite les plus grands succès de ce style musical, vous offrant des reprises acoustiques d’un répertoire allant de Bad Religion jusqu’à Blink 182 en passant par NOFX, No Use for A Name et Millencolin. » À noter qu’ils ne sont même pas la première partie de la soirée officielle de punk acoustique du Carnaval.

Preuve 4

Y’a une collecte de sang. Ça, c’est métal en tabarnak, du sang.

Preuve 5

Des activités métal, comme le lancer de la hache, des ballades en moto, de la lutte, des cracheurs de feu pis l’International de la pétanque de Saint-Sauveur. Parce qu’on est jamais trop vieux pour vivre le rock.

Sinon, si vous êtes plus EDM, plusieurs options s’offrent à vous, incluant la soirée Forever, décrite comme « l’événement de musique électronique de la St-Valentin » le 8 février. Vous pourrez y danser sur les doux sons de DJs dubstep, psytrance et techouse jusqu’à 6h du matin. Parce qu’un bon buzz de MD peut facilement s’éterniser, comme tout le monde le sait.

Mais trêve de plaisanteries, on est remonté jusqu’à la source, question de savoir ce qui pouvait bien s’être passé pour un tel changement de direction. Anne-Julie Vallée, la sympathique directrice de la programmation du festival, a accepté de nous livrer le processus de réflexion de son équipe.

« Après 65 ans sur une formule assez familiale, on voulait renouveler la formule, se réinventer et remonter à la source du Carnaval : le fun et le party. » Dans le cadre de ses grands rendez-vous, comme le défilé qui présentera notamment Dance Laury Dance, on mise donc tout sur l’idée de rassemblement multigénérationnel. De l’autre côté, la formule s’exporte dans les quartiers environnants, en laissant l’occasion à plus de gens de profiter des festivités sans trop se déplacer dans le cadre d’événements partenaires, comme ceux qui se tiendront à l’Anti.

Et l’événement EDM est également prometteur, no jokes. Le Carnaval s’est lancé le mandat de constituer une programmation 100 % féminine, chose malheureusement encore trop rare dans le milieu électronique. La prog globale aura d’ailleurs 40 % d’artistes féminines. Bravo pour ça!

Le Carnaval 2019, édition métal, commence donc officiellement aujourd’hui et se déroulera jusqu’au 17 février. La majorité des activités sont gratuites, soit dit en passant, donc aucune raison de bouder son plaisir.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Entrevue : Souldia en route vers la délivrance

Kevin St-Laurent n’avait que 15 ans lorsqu’il s’est mis à esquisser ses premières rhymes sous son alter ego Souldia. Inspiré par le franc-parler et […]

Dans le même esprit