Un séjour à l’« HÔTEL DÉLICES » avec LaF

Les gagnants des Francouvertes 2018 ont dévoilé un nouvel EP.

On peut dire que l’été des gars de LaF a été plutôt rempli : victoire aux Francouvertes, prestation à Osheaga, en plus de plusieurs autres spectacles partout dans la province. Malgré tout, le groupe a trouvé le temps de produire un nouvel album avant de clore officiellement leur saison estivale, HÔTEL DÉLICES.

Bien que le EP ne soit que la troisième sortie officielle du groupe, on sent déjà la maturité acquise par les gars de LaF. Faut dire que les derniers mois ont été extrêmement formateurs et ça transparait dans leur musique.

La production assurée par les 3 beatmakers est plutôt exceptionnelle. Tout en retenue et en discrétion, les beats du EP mettent les MCs en valeur par des drums épurés. Une douceur qui reste quand même dynamique, grâce à l’utilisation de rythmes « dance » dans plusieurs chansons.

Honnêtement, je trouve qu’il y a de quoi d’original dans le fait d’entendre les gars rapper sur des instrumentaux qui ne sont ni boom-bap classique ni trap lourde et agressive. Comme si la LaF se situait au centre de plusieurs diagrammes de Venn musicaux : pop, indie, jazz, hip-hop, électro, etc.

Même si LaF est entre plusieurs chaises, elle a un son bien à elle : simple, accessible et original. Presque rassurant et apaisant, comme si en écoutant leur musique, rien ne pouvait arriver.

Cette production sert d’ailleurs beaucoup les 3 MCs de la formation, qui nous offrent sur ce EP encore une fois des verses très relax et imagés. Les gars se servent des mots pour peindre des paysages, mais aussi des états d’esprit, des moods. N’étant pas à l’abri de quelques « égarements poétiques » (par ça je veux parler de certaines phrases qui sonnent bien que ne veulent pas dire grand-chose), les paroles des rappeurs nous font voyager dans une dimension qui a la tête dans les nuages.

Bref, un album qui continue dans la lignée du groupe, montant la barre une coche plus haute encore une fois. Grâce à leurs productions planantes et aux voix feutrées des MCs, LaF nous donne envie de nous retrouver dans la suite champêtre de l’HÔTEL DÉLICES, avant d’aller se reposer sur le bord de la piscine.

Namaste.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up