Une chanson d’Yvon Deschamps sera intronisée dans le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Le titre a déjà été chanté par Ginette Reno !

On le sait, l’humour est en plein boom au Québec depuis quelques années. Mais avant tout ça, quelqu’un pavait la voie pour les humoristes de la province. Ce quelqu’un, c’est Yvon Deschamps.

Humoriste et auteur de grand talent, Deschamps avait pris comme habitude de terminer ses monologues par une chanson, un conseil qui lui avait été donné par Clémence Desrochers. C’était généralement la partie du numéro où le deuxième degré prenait le bord, et que le public recevait la vraie morale du monologue. Parmi ces chansons, une est particulièrement connue et appréciée : Aimons-nous.

Écrite par Deschamps et composée par Jacques Perron, la chanson est une ode à l’ouverture, et servait de conclusion au monologue Le P’tit Jésus. Depuis, la chanson a été interprétée dans de nombreux contextes, dont la Saint-Jean-Baptiste historique de 1975 sur le Mont-Royal aux côtés de Gilles Vigneault et Robert Charlebois. Le titre a été chanté par beaucoup de nos grandes voix québécoises comme Ginette Reno, Isabelle Boulay et Laurence Jalbert. 

Bref, Aimons-nous est un succès qui a traversé les années, marquant plusieurs générations au passage. C’est pourquoi la chanson se méritera une place dans le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens, à partir du 15 octobre prochain. Une intronisation qui permettra à cette chanson de traverser encore plus longtemps l’histoire. Une autre nouvelle qui répond à la question : « La musique, qu’ossa donne? »

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up