Voici ce qui occupait le groupe Tool depuis 13 ans

Non, ils n'ont pas passé tout ce temps-là à conceptualiser, fignoler et enregistrer « Fear Inoculum ».

Le 29 juillet dernier, le mythique groupe de rock/metal progressif américain Tool brisait l’internet en annonçant la sortie de son nouvel album Fear Inoculum, après 13 ans de silence radio.

Les nerds de musique se sont immédiatement mis à rêver au prochain Lateralus, aux codes secrets et aux inside jokes que Maynard et sa bande allaient insérer dans leur musique. La semaine dernière, ils révélaient la chanson-titre de l’album, un bon gros monolithe sale et complexe de 10 minutes et demie comme on les aime:

…et les fans étaient un tantinet déçus:

«Ça sonne trop comme du Tool» 

«C’est trop comme les autres albums.»

«C’est bon, mais j’ai l’impression de l’avoir déjà entendue.»

«C’est d’la marde.»

Je ne sais pas à quoi les gens s’attendaient, mais il me semble important de gérer les attentes ici.  Non, Tool n’a pas passé les 13 dernières années à planifier Fear Inoculum. Ils n’ont pas passé une décennie à réfléchir à la façon dont ils pourraient surpasser les magnifiques Lateralus et 10,000 Days.

En passant, l’attente de 13 ans n’était juste pour faire «concept» avec l’album précédent. 10,000 jours, c’est environ 27 ans et demi. Le titre était une référence au nombre de jours où la mère de Maynard a vécu paralysée. 

Mais si vous êtes un VRAI fan de Tool, vous savez déjà ça! 😉

Afin que vous puissiez accueillir Fear Inoculum comme il se doit et l’apprécier pour ce qu’il est, laissez-moi vous expliquer ce que les membres de Tool ont fait depuis les 13 dernières années. 

Spoiler: ils ont fait beaucoup d’excellente musique avec d’autres projets qui n’ont pas eu à attendre 13 ans pour voir le jour.

Danny Carey

Le mythique batteur a passé son temps entre la scène (Tool a passé une bonne partie de ces années en tournée), le super groupe Legend of the Seagullmen et son projet de rock psychédélique Volto! Paraîtrait qu’il est un habitué des clubs de jazz californiens et on raconte qu’il n’est pas rare qu’il s’y pointe le bout du nez pour jammer.  

  •  

Bref, c’est pas parce que Tool n’enregistrait pas de nouvelle musique qu’il ne se gardait pas occupé.

Adam Jones

Passionné de cinéma et de design graphique, le guitariste a passé une bonne partie de son temps à travailler sur des projets et à passer du temps en famille. Il a aussi écrit son propre roman graphique, un crossover entre X Files et 30 Days of Night, en 2010. 

Côté musical, il a été beaucoup moins actif. On l’a entendu sur l’album d’ISIS Wavering Radiant en 2009 (et pas juste à la guitare, au clavier aussi!) et il a interprété l’hymne national américain au gala estival de la WWE SummerSlam, en 2011. Faites ce que vous voulez avec cette information. 

Justin Chancellor

Le virtuose de la basse a été pendant plusieurs années propriétaire du magasin de disques et de livres Lobal Orning avec sa femme Shelee. Après la fermeture en 2008, Chancellor s’est pointé le bout du nez sur un nombre impressionnant de projets en tant qu’artiste invité, dont :

l’album Valley of Smoke, du groupe Intronaut

la chanson The Valley, de Primus

la chanson Disappointed, du trio hip-hop industriel Death Grips

– la chanson In the Spirit of… de Fusion Syndicate

Ajoutez à ça son AUTRE groupe M.T.Void et vous voyez le portrait. Justin Chancellor montre les signes d’un musicien à la créativité foisonnante, qui s’intéresse aux nouvelles idées et aux défis. Celui-là devait définitivement être prêt à retourner en studio.

Maynard James Keenan

On sait tous que Maynard est un gars très occupé depuis plusieurs années, mais je pense qu’on ne réalise pas à quel point. Outre quatre albums enregistrés avec ses deux autres groupes majeurs A Perfect Circle et Puscifer, Maynard s’est investi dans une myriade d’autres projets qui n’ont rien à voir avec la musique rock. 

Il est notamment propriétaire des vins Caduceus, en Arizona. Il vit carrément là-bas et participe activement au processus de récoltes et transformation. Sa passion pour les vins a d’ailleurs été l’objet du documentaire Blood Into Wine, qui a été disponible sur Netflix pendant 3 millions d’années et qu’on peut maintenant voir sur Amazon Prime Video. D’ailleurs, selon son site web, les vins Caduceus se détaillent entre 25$ et 125$. Il ne fait pas de la scrappe, le monsieur.

Sinon, il a publié une biographie en 2016, est apparu dans quelques films dont Crank: High Voltage, a visité le balado de Joe Rogan de temps à autre, possède une ceinture mauve en jiu-jitsu brésilien (quand même un bon niveau), possède maintenant des studios de Yoga, et fait probablement un million de choses cool qu’on ignore. 

*

Donc, il faut savoir à quoi s’attendre. On a quatre gars qui, depuis plusieurs années, ont du mal à se retrouver tous dans la même pièce pour travailler. Ils ne demeurent pas tous dans le même état et parfois ne sont pas dans le même pays. Ça se pourrait que Fear Inoculum ne soit pas une spirale de mystères et de codes secrets comme l’était Lateralus et la question se pose: est-ce qu’on veut VRAIMENT du nouveau Tool ou est-ce qu’on veut juste retrouver le plaisir qu’on a éprouvé en écoutant Lateralus la première fois? 

Il ne faudrait pas se créer des attentes que le groupe ne soit pas capable de combler. Parce qu’on pourrait les perdre pour de bon.

Personnellement, j’attends Fear Inoculum avec impatience, comme une rencontre avec un vieil ami que je n’ai pas vu depuis l’université.

Le 30 août, gang. Ça s’en vient!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up