Germain Barre

Existe-t-il vraiment un album avec la photo du chanteur du groupe mort dessus ?

Mythes et légendes du black metal.

Cette série est dédiée à un style musical aussi extrême que folklorique, regorgeant de légendes urbaines et d’histoires saugrenues de toutes sortes: le black metal. Quelle est la différence avec le rock n’ roll, direz-vous? Et bien, elles sont beaucoup plus extrêmes et, trop souvent, VRAIES. Découvrez les mythes et légendes du black metal, démêlez le vrai du pas vrai, et gagnez une nouvelle appréciation pour ces rockeurs de l’extrême qui font peur à votre mère.

Cette semaine, on se penche sur la légende voulant qu’il existe un album de Mayhem avec la photo du chanteur mort dessus, genre très post-suicide. 

On commence avec une facile. L’existence du bootleg Dawn of the Black Hearts de Mayhem n’est pas vraiment un secret.

Cliquez sur l’image pour la version non censurée. Je vous avertis, ça fesse.

Il existe officiellement 300 copies de cet album live enregistré dans la petite ville sans histoire de Sarpsborg, en Norvège.  Bien que je n’en ai jamais vu de copie physique, il n’est pas si difficile de s’en procurer une à prix modique sur internet. Les sites comme Discogs et eBay en bloquent d’habitude la vente, mais si vous faites vite, vous pourrez trouver une copie pour moins de cinquante dollars. Même les collectionneurs les plus férus ne tiennent pas nécessairement à garder un objet aussi malsain chez eux.

Je vous entends déjà vous poser la question qui tue:

Laissez-moi  vous expliquer. La pochette de Dawn of the Black Hearts, c’est l’oeuvre de deux gars bien fuckés.


Fucké #1: Per Ohlin, alias «Dead»

C’est lui sur la pochette.

Pour comprendre pourquoi le cadavre de Dead a été utilisé pour vendre le bootleg d’un de ses propres spectacles, il faut comprendre sa relation au reste du groupe. Il ne faisait pas partie de la gang fondatrice de Mayhem. Il était leur troisième chanteur, recruté par Øystein Aarseth, alias «Euronymous», l’autre fucké de l’histoire après avoir envoyé au groupe un colis contenant une démo, une lettre expliquant ses plans pour le futur et une souris crucifiée.

Plusieurs croient qu’il était un schizophrène non diagnostiqué. Sa lettre de suicide laisse croire d’ailleurs en cette hypothèse. Dead y dit entre autres: «Je ne suis pas humain. Tout ceci est un rêve et je me réveillerai bientôt.»

Dead était un gars étrange, solitaire, obsédé avec la mort. Il aimait enterrer son linge pendant quelques jours avant les spectacles pour avoir l’air un maximum cadavérique. Il aurait d’ailleurs demandé aux autres membres du groupe de l’enterrer à quelques reprises, parce qu’il ne se trouvait pas assez pâle.

Mon anecdote favorite à son sujet est à propos de la corneille morte qu’il traînait partout avec lui, dans un sac de plastique. Selon plusieurs témoignages de spectateurs à l’époque, il ouvrait le sac et prenait des bouffées d’air putréfié entre les chansons. Il faisait ça pour s’imprégner de l’odeur de la mort.

C’est cute, hein?

Il se coupait aussi régulièrement, en spectacle et lors de soirées entre amis. Plusieurs croient qu’il était un schizophrène non diagnostiqué. Sa lettre de suicide laisse croire d’ailleurs en cette hypothèse. Dead y dit entre autres: «Je ne suis pas humain. Tout ceci est un rêve et je me réveillerai bientôt.»

Bref, le suicide est toujours une tragédie, mais étant donné les circonstances et le manque de médication, on peut se permettre de croire qu’en s’enlevant la vie, Dead est allé rejoindre les siens, en quelque sorte.

Fucké #2: Øystein Aarseth, alias «Euronymous»

Lui, c’est le gars qui a pris la photo.

Euronymous, c’était le coeur et l’âme de Mayhem à l’époque où ils étaient le groupe le plus extrême au monde. Ce qu’il aimait lui, dans la vie, c’est de faire peur aux gens et d’avoir l’air evil. Si Marilyn Manson était le Bonhomme Sept Heures de la culture populaire à l’époque, Euronymous était le Bonhomme Sept Heures du Bonhomme Sept Heures. Vous voyez un peu le genre.

Si Marilyn Manson était le Bonhomme Sept Heures de la culture populaire à l’époque, Euronymous était le Bonhomme Sept Heures du Bonhomme Sept Heures.

Bien sûr, l’idée d’avoir un chanteur suicidaire, qui s’automutile sur scène et qui dit à qui veut bien l’entendre qu’il possède un lien spécial avec l’au-delà lui plaisait beaucoup. Pendant les trois ans où Dead fut le chanteur de Mayhem, son état mental s’est beaucoup détérioré. Les membres du groupe, qui ne le comprenaient pas vraiment, le laissaient seul dans sa chambre à composer de la poésie et à planifier sa propre mort. Les membres de Mayhem de l’époque pensent qu’Euronymous l’a délibérément laissé seul afin qu’il puisse s’enlever la vie. C’était ce genre de gars là.

Et Dead ne s’est pas manqué. Il s’est ouvert les veines avec un couteau, mais, trouvant qu’il ne saignait pas assez vite, a décidé de se finir avec un .12. Euronymous l’aurait trouvé quelques heures plus tard et aurait pris la photo maudite.  Elle a d’ailleurs passé bien près de faire éclater le groupe. Le bassiste Necrobutcher a immédiatement démissionné et le batteur Hellhammer a dit qu’il ferait de même si Euronymous ne détruisait pas la photo. Il leur a promis de le faire avant d’en poster une copie au patron de Warmaster Records afin qu’il puisse faire le bootleg. On ne saura jamais si l’album aurait existé sans cette couverture-choc, mais permettez-moi d’en douter.

Autre fait intéressant, Dawn of the Black Hearts est paru en 1995, cinq ans après les événements et deux ans après la mort d’Euronymous. Les membres du groups n’avaient aucune idée que la photo existait toujours et encore moins qu’elle allait servir à promouvoir un album live.

Le groupe (toujours actif aujourd’hui, croyez-le ou non) a d’ailleurs lancé une version officielle de l’album avec un titre et une couverture différente en 2017, question de couper définitivement les liens avec l’héritage d’Euronymous:

Qui plus est, le départ de Necrobutcher mènera à l’embauche de l’infâme Varg Vikernes, qui assassinera Euronymous trois ans plus tard lors d’une querelle financière ayant mal tourné. Comme quoi vos décisions de marde peuvent revenir vous hanter de plus d’une façon.

Si l’histoire de Mayhem vous intéresse (c’est assez intense, tenez-vous le pour dit), je vous invite à regarder les documentaires: Until the Light Takes Us, Once Upon a Time in Norway et Pure Fucking Mayhem où toute cette belle information (et beaucoup plus encore) est disponible.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Dans le même esprit